Le Pérou est la sixième puissance d’Amérique du Sud et bénéficie de l’une des économies les plus florissantes sur ce continent. Le pays a notamment profité d’une période de croissance très élevée durant les deux dernières décennies. Ce dernier dispose d’une grande diversité de richesses et a connu de nombreuses vagues de croissances économiques et de mutations culturelles à travers les siècles.

Géographiquement, le Pérou bénéficie d’un vaste territoire et est le 3éme plus grand pays d’Amérique du Sud, sa superficie équivaut à deux fois la France. Également, le Pérou détient 12 sites déclarés patrimoines mondiaux par l’Unesco et de vastes réserves naturelles.

 

Une culture omniprésente

 

Fort de près de 10 000 ans d’histoire, le Pérou se caractérise par sa culture très marquée. La population du Pérou est d’origines très diverses, notamment due aux différentes conquêtes espagnoles et aux nombreuses vagues d’immigration.

Aujourd’hui, 47% de la population est considérée comme métisse, soit d’origine Européenne ou Amérindienne. Ce métissage est caractéristique de l’identité péruvienne et plus particulièrement dans les grandes villes, où ce taux est d’autant plus élevé. La culture péruvienne est donc un mélange entre mode de vie occidental et culture autochtone issue principalement de l’empire Inca. 

De plus, la culture de la Fête est omniprésente au Pérou, chaque année, des milliers de fêtes sont organisées à travers le Pays. Ces fêtes majoritairement catholiques trouvent leurs origines dans d’anciennes traditions Amérindiennes.

 

Un pays en pleine croissance économique

 

Le Pérou a connu une période de croissance économique très élevée entre 2000 et 2012 avec un taux de croissance annuel moyen avoisinant les 6%. Depuis 2013, la vitesse de croissance s’est légèrement réduite pour atteindre les 4% en 2016 et 2.7% en 2017. Cette perte de vitesse en 2017 va très probablement s’estomper car les estimations pour 2018 sont encourageantes avec 4% de croissance attendus.  

L’économie du Pérou doit en grande partie son dynamisme à l’expansion des activités du secteur primaire (Extraction minière, agriculture, pêche…) et également une ouverture commerciale importante et une politique fiscale avantageuse envers les investisseurs étrangers.

De plus, la croissance rapide que connaît le pays depuis 20 ans prend également source à l’étranger. En effet, les Investissements Directs Étrangers (IDE) ont été multiplié par 10 ces 15 dernières années notamment envers les secteurs miniers, énergétiques et des télécommunications.

Ensuite, la classe moyenne péruvienne se développe très rapidement depuis deux décennies, elle représenterait maintenant plus de 50% de la population totale et participe grandement à l’essor de la société de consommation et à l’expansion des villes. En découle, une augmentation importante du pouvoir d’achat d’une grande partie de la population.

Enfin, le Pérou multiplie les accords de libre-échange avec l’extérieur en signant notamment avec les Etats-Unis, l’Union Européenne et la Chine ce qui offre des opportunités importantes d’accroître les échanges commerciaux et diplomatiques avec ces partenaires.

 

Des secteurs en pleine expansion

 

L’extraction minière

L’industrie minière tient une place prépondérante dans l’économie péruvienne à tel point que le secteur représente 14.5% pour du PIB national en valeur et 25% des impôts récoltés par l’Etat péruvien en 2012 (Banque centrale du Pérou). Le pays exploite massivement plus de 40 minerais dont les plus importants sont le cuivre, l’argent, l’or et le plomb. Le gouvernement péruvien encourage beaucoup le développement de ce secteur en offrant des avantages fiscaux et juridiques aux entreprises nationales et également étrangères. Très dynamique, l’industrie a connu une croissance annuelle moyenne de 11.2% entre 2013 et 2016 et représente près de 60% des exportations en valeur.

 

L’agriculture

Doté d’un vaste territoire offrant une diversité de climats importante et d’infrastructures d’irrigation des zones désertiques, le pays développe de plus en plus son industrie agricole. Cependant, Le Pérou reste l’un des pays du monde où le coefficient de terre cultivée est le plus bas avec seulement 16% du territoire national exploité. L’agriculture reste globalement très traditionnelle et à petite échelle bien qu’une agriculture commerciale et intensive prend de plus en plus d’importance.

Bien que représentant 7,3% du produit national, l’agriculture emploie 25,8% de la population active avec pour principales productions coton, canne à sucre, café, cacao, blé, riz, maïs et orge. Cependant, ce pourcentage décroît d’année en année avec en cause un exode rural croissant, une tertiarisation de l’économie et la mécanisation des méthodes agricoles.

 

Le tourisme

Les richesses naturelles et culturelles du Pérou font du pays une destination très prisée par les touristes du monde entier. En effet, ce secteur est l’un des plus dynamiques de l’économie péruvienne avec une augmentation de 10% du nombre de touristes en 2016. Le développement d’infrastructures, la communication massive du gouvernement via la « Marca Peru » et la présence d’une gastronomie unique au monde en font la troisième industrie du pays avec plus de 3,5 millions de touristes par an. 

 

Malgré de fortes inégalités sociales

 

Malgré la disparition quasi totale de l’extrême pauvreté dans le pays et une baisse notoire des inégalités qui a pu être observé depuis les années 2000 avec l’émergence d’une classe moyenne importante, le Pérou reste néanmoins un pays extrêmement inégalitaire.

De ce fait, il y a une reproduction sociale quasi systématique au sein de la population, en cause le système éducatif ne permettant pas aux populations à revenus modestes d’accéder à des études supérieures.

Un exemple frappant de ces disparités sociales est le mur de la honte qui sépare le sud de la capitale en deux, séparant les plus riches des plus pauvres. Une séparation qui contribue à créer une ségrégation sociale, territoriale mais aussi raciale, agrandissant un peu plus le fossé qui sépare ceux qui ont tout de ceux qui n’ont rien. C’est l’exemple qui démontre au mieux la situation sociale délicate qui règne sur le pays.

A noter également que le Pérou était également l’un des premiers pays à éradiquer l’extrême pauvreté en son sein suite au sommet des Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui s’est tenu en 2000 à l’ONU. Cependant la pauvreté touche encore une partie importante de la population. Le Pérou fait face aujourd’hui à un défi de taille : redistribuer plus égalitairement les richesses afin de lutter contre la pauvreté qui touche encore aujourd’hui plus de 35% de la population soit 11 millions de péruviens vivant avec moins de 1.25$/jour.

 

Un contexte politique instable

 

Le contexte politique est très instable dans le pays, dynamisé régulièrement par de nombreux scandales et bouleversements qui animent  la scène politique. Entre l’ancien président du pays, Alejandro Toledo en poste au début des années 2000 qui est activement recherché pour corruption, et son successeur Alberto Fujimori qui s’est également enfui et a été extradé vers le Pérou, puis jugé pour des faits similaires; l’oligarchie dirigeante péruvienne est constamment accusée de faits de corruption.

Depuis 1985, tous les présidents péruviens ont été accusé, jugé ou emprisonné pour corruption ou crimes contre l’humanité. La récente destitution du Président Kuzcynskin encore une fois pour des faits de corruption, n’a fait que renforcer l’instabilité politique déjà présente et entache davantage la fonction présidentielle.

Le manque de confiance de la part des Péruviens envers leurs dirigeants grandit d’élection en élection. La capacité des autorités à conduire les grands projets d’infrastructures est grandement mise en cause, dans un contexte marqué depuis plusieurs décennies par une forte corruption.

 

Un potentiel entrepreneurial fort

 

Malgré une légère perte de vitesse depuis 5 années, le Pérou possède néanmoins une économie en pleine expansion supportée par des secteurs dynamiques. Les secteurs du tourisme, de l’énergie et du digital sont notamment ceux ayant le plus haut potentiel de développement dans les années à venir. Il y’a en effet énormément de demandes qui ne sont pas encore satisfaites dans ces domaines.

Également, le Pérou bénéficie de nombreuses ressources naturelles qui sont sous-exploitées. Notamment, l’énergie hydroélectrique possède un potentiel énorme. Aujourd’hui seulement 5% des capacités de production énergétique sont exploitées dans ce domaine.

Enfin, la bonne santé des indicateurs macroéconomiques mentionnés précédemment renforce le potentiel gigantesque du Pérou qui pourrait en quelques années devenir l’une des plus grandes puissances du continent sud-américain.

 

Les freins à l’entrepreneuriat

 

Tout d’abord, le manque de financement au Pérou représente l’un des freins principaux à l’entrepreneuriat. Il y’a une très grosse disparité concernant les possibilités d’emprunt suivant la taille de l’entreprise. En effet, les grosses entreprises peuvent emprunter facilement à des taux très faibles aux alentours de 1,5%, alors qu’une petite structure ne peut emprunter auprès des banques qu’à des taux exorbitants: souvent plus de 30% d’intérêts.

Le contexte politique instable dû à la corruption semble avoir un impact négatif sur le niveau d’Investissement Direct Étranger que reçoit le pays. Les investisseurs se tournent le plus souvent vers le Chili ou le Brésil qui connaissent une plus forte stabilité et donc présentent moins de risques.

Également, le manque d’infrastructures dans le pays représente une limite importante au développement de nombreux businesses. En effet, avec l’urbanisation massive de la société, le pays fait face à une nécessité vitale d’investir massivement dans des projets publics permettant à de nombreux secteurs de se développer, notamment concernant le transport et le logement.

Enfin, avec une tertiarisation grandissante de l’économie, la demande pour les employés qualifiés augmente d’années en années et l’offre semble être bien en dessous de la demande. En tant qu’entrepreneur au Pérou, il est donc assez difficile d’embaucher une main d’œuvre très qualifiée.

 

Les conseils pour entreprendre au Pérou

 

Tout d’abord, à propos des relations interpersonnelles, il faut faire preuve d’empathie lors des négociations et il est très conseillé de créer une relation extra-professionnelle avec ses partenaires avant de parler Business. Egalement, il ne faut pas brusquer son interlocuteur en s’opposant directement à lui. Il faut essayer de lui faire comprendre subtilement votre désaccord et avancer conjointement afin de trouver une solution.

Il est primordial de tertiariser les tâches administratives et comptables afin de se consacrer pleinement au cœur de l’entreprise. Il est généralement plus rentable d’engager un comptable plutôt que de s’occuper soi-même des tâches administratives. Au Pérou, les contrôles du Fisc sont relativement fréquents avec de lourdes sanctions pouvant en découler, il faut donc être très carré ici concernant l’administratif, d’où la nécessité d’avoir une personne de confiance s’occupant de ces formalités.

Aussi, il peut être très judicieux de s’associer avec un Péruvien connaissant bien le marché, afin de bénéficier d’une meilleure pénétration et de sécuriser son activité.

Enfin, entreprendre au Pérou, c’est faire face à des différences culturelles assez marquées. Cela est vrai pour l’Amérique du Sud en général, mais lorsque l’on travaille avec des Péruviens, il faut accepter le fait qu’ils aient par exemple un sens de la ponctualité différent. Il faut par conséquent sans cesse s’adapter et se montrer patient.

 

En bref

 

Le Pérou connaît actuellement des mutations économiques et sociales sans précédent qui permettent d’être relativement optimiste concernant l’avenir du pays. Le pays fait parti des pays d’Amérique du Sud avec le plus haut potentiel de développement économique. Les indicateurs macroéconomiques sont au vert avec une marge de progression potentielle élevée.

Malgré un contexte politique instable, un développement économique en légère perte de vitesse et des inégalités de développement selon les territoires, le Pérou est un territoire plein d’opportunités, qui offre de bonnes perspectives pour tout entrepreneur motivé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.